> Archives > Archives sdamp-cgt > LES TRÈS MAUVAISES ANNONCES DE BERLUS–KOZY

LES TRÈS MAUVAISES ANNONCES DE BERLUS–KOZY

Communiqué de la la Fédération Cgt du Spectacle :

LES TRÈS MAUVAISES ANNONCES DE BERLUS–KOZY…

La chose est désormais entendue. La commission Copé n’était qu’une parodie de consultation. En fait, Nicolas Sarkozy n’a retenu que ce qu’il avait lui-même annoncé sans aucune concertation le 8 janvier dernier. Sous couvert d’une réforme qui renforcerait l’audiovisuel public, le Président de la République vient d’annoncer un formidable transfert de ressources au profit des diffuseurs privés et la réduction du périmètre de l’audiovisuel public. En effet, les ressources alternatives à la suppression de la publicité (dont la première étape est fixée au 1er janvier 2009), en l’absence de toute revalorisation raisonnable de la redevance, restent notoirement insuffisantes au regard des besoins supplémentaires en programmes et des mutations technologiques mais aussi des plus incertaines, compte tenu des traités européens. Selon le rapport Copé, les synergies de l’avènement du média global pourraient générer « 140 millions de ressources supplémentaires », ce qui préfigure une réduction des effectifs. En insistant lourdement sur l’objectif « de groupes audiovisuels privés puissants » qu’il avait déjà annoncé dans la lettre de mission à C. Albanel en août 2007, N. Sarkozy a confirmé sa fascination pour ses modèles : Murdoch, Bertelsmann ou Berlusconi. Sarkozy a aussi annoncé la reprise en main de France Télévisions dont le président sera nommé par l’Exécutif. C’est pour toutes ces raisons que la Fédération Cgt du Spectacle refuse toute réduction du périmètre du service public de l’audiovisuel car son avenir va de pair avec celui de la création, de la production, du pluralisme de l’information et de la diversité culturelle.

Paris, le 26 juin 2008

Le site de la fnsac-cgt





Sdamp-CGT - 14 /16 rue des Lilas 75019 Paris - 01 42 02 20 49 - contact@sdamp-cgt.org